Auteur/autrice : Joanna Cortez Hernandez

Mobiliser les communautés dans l'action

L'une des principales leçons tirées de ces 14 dernières années est que l'amélioration de la sécurité financière des personnes va bien au-delà de leurs choix financiers personnels. Dans la plupart des cas, elle a tout à voir avec leur vie civique.

La sécurité financière est intimement liée aux vents politiques et aux structures économiques qui maintiennent de nombreuses personnes que nous servons dans l'ombre et en marge de la société.

Pour certains clients, il s'agit également des obstacles que rencontrent les immigrants dans ce pays lorsqu'ils ouvrent un compte bancaire ou demandent un salaire équitable. Pour d'autres, il s'agit de la façon dont ils sont jugés et traités en fonction du montant d'argent qu'ils possèdent. Au quotidien, pour tous nos clients, nous constatons que les réalités politiques et les récits culturels ont un impact réel et quotidien sur leur vie financière.

Rien ne rend cela plus évident que la réponse du gouvernement fédéral à COVID-19. Il y a des millions d'immigrants qui paient des impôts aux États-Unis et contribuent de manière significative à la vie des communautés. Pourtant, nombre d'entre eux ont été exclus de la loi CARES. C'est un excellent exemple de la façon dont les systèmes politiques injustes actuels ne reconnaissent pas la valeur intrinsèque de chacun d'entre nous.

Les programmes et services directs de la CRG sont à la base du travail de mobilisation que nous menons. Convaincus depuis longtemps que les communautés d'immigrants et de personnes à faible revenu sont les experts et les défenseurs de leur propre vie, nous sommes à leur écoute.

Ils sont frustrés par un discours national qui nie activement leur humanité, un système de racisme institutionnel qui perpétue le cycle de la pauvreté, et des politiques d'exclusion en matière d'immigration qui empêchent les gens d'accéder aux services essentiels et aux opportunités qu'ils méritent.

Ce qui devient de plus en plus clair chaque jour, c'est le besoin urgent de changement. Et les gens - les véritables experts - doivent être à l'avant-plan et au centre de ce changement.

C'est pourquoi nous nous réengageons dans notre approche centrée sur la communauté en ajoutant intentionnellement mobilisation en tant qu'ensemble croissant de travaux. Ce faisant, nous consacrerons une plus grande partie de notre énergie à la conception réfléchie d'outils, de ressources et de campagnes qui placent les gens à l'avant-garde du changement et les mobilisent pour une action civique.

Fidèles à la tradition du CRG, nos valeurs nous guident. Nous nous appuyons sur nos programmes et services en plaçant l'engagement au cœur de notre travail. Nous exploitons le pouvoir des communautés en faisant de leurs voix et de leurs expériences vécues une force de changement. Nous continuons également à travailler en collaboration avec d'autres défenseurs à travers le pays qui partagent nos objectifs d'autonomisation des communautés par l'engagement civique.

Ce que nous savons, c'est que les communautés sont puissantes. Ce qu'elles ont à dire compte et les gens sont les meilleurs défenseurs de leurs intérêts.

Nous voulons aider les gens à s'exprimer sur les questions qui les concernent en leur donnant les moyens de s'engager civiquement. Et notre travail a déjà commencé. Au cours des derniers mois, nous avons conçu et testé une technologie pour aider les communautés à faible revenu et immigrées à participer au recensement. Nous dévoilerons bientôt une campagne "Get Out The Vote" (GOTV) pour faciliter une conversation permanente avec les clients sur la façon dont ils peuvent agir sur les questions les plus pressantes pour eux.

Aux côtés des communautés d'immigrants et de personnes à faibles revenus que nous servons, la MAF réimagine un monde où nous célébrons les forces de chacun et où les systèmes politiques nous traitent tous avec autant de respect et de dignité. Un monde où les récits dominants correspondent à nos réalités, et où nous pouvons tous atteindre notre plein potentiel économique et civique.

Il reste beaucoup de travail à faire pour créer un système équitable qui reconnaisse, valorise et renforce la force inhérente de chacun. Restez à l'écoute pour en savoir plus sur notre travail en pleine expansion et Rejoignez-nous pour qu'ensemble nous puissions mobiliser les communautés à travers le pays vers l'engagement civique.

Mise à jour du SB 455 : Fonds d'émancipation financière de la CA

La MAF sponsorise le SB 455, également connu sous le nom de California Financial Empowerment Fund, qui créerait un fonds de $4 millions de dollars pour soutenir les organisations à but non lucratif proposant des outils efficaces d'éducation et d'autonomisation financières.

Le SB 455 a été adopté à l'unanimité par les deux chambres législatives de Californie, sans opposition, et a reçu le soutien des maires et d'une large coalition d'organisations à but non lucratif. Le 2 octobre, le gouverneur californien Gavin Newsom a signé la loi SB 455 ! 

La CRG parraine le SB 455 : Fonds d'autonomisation financière de la Californie.

Aux États-Unis, il existe un large éventail de produits et de services financiers pour aider les consommateurs à construire leur vie financière. Outre les banques, il existe tout un secteur de la planification et du conseil financiers qui aide les consommateurs à prendre des décisions financières judicieuses.

Mais pour les Américains à faibles revenus, l'accès à ces conseils et à ce soutien - service qui pourrait les aider à gérer leur vie financière compliquée - est limité, dans le meilleur des cas.

En 2018, les États-Unis ont dépensé $670 millions dans des programmes d'éducation financière destinés aux consommateurs à faible revenu - un montant égal à un peu plus de 1% du revenu total du secteur de la planification et du conseil financiers cette année-là ($57 milliards). Cet écart dans les dépenses illustre à quel point nous ne soutenons pas les consommateurs qui sont financièrement vulnérables, marginalisés et mal desservis par les institutions financières traditionnelles et l'industrie du conseil.

Les ressources permettant de fournir un soutien financier de meilleure qualité à ces communautés existent. Il s'agit simplement de redistribuer les ressources existantes de manière plus efficace.

Le 2 octobre, le gouverneur Gavin Newsom a signé... Projet de loi 455 du Sénat créer le California Financial Empowerment Fund - un fonds de $4 millions d'euros pour soutenir une infrastructure d'organismes à but non lucratif à l'échelle de l'État qui fournissent une éducation financière efficace et des outils d'autonomisation qui aident les consommateurs à améliorer leur bien-être financier.

Avec l'adoption de la loi SB 455, l'État de Californie s'engage désormais activement à soutenir des outils efficaces d'éducation et d'autonomisation financières. Le projet de loi établit des normes claires pour la conception et la mise en œuvre de ces efforts et permet au gouvernement de consacrer des fonds à ce travail important.

Fe bien-être financier n'est pas une destination finale, ni un objectif unique que les individus doivent atteindre. Il s'agit plutôt d'un état d'esprit permanent. Il s'agit d'être en mesure de répondre à tous nos besoins et obligations financiers tout au long de notre vie. Et pour y parvenir, nous avons besoin d'outils et de conseils efficaces pour naviguer dans des systèmes financiers complexes.   

Même lorsque nous pensons que notre vie financière est réglée, un événement indépendant de notre volonté peut venir ébranler notre confiance et notre bien-être financier. Prenez par exemple la santé financière des travailleurs fédéraux qui ont été forcés de quitter leur emploi pendant la fermeture du gouvernement, qui a duré cinq semaines ; 25% d'entre eux ont déclaré avoir eu recours à des banques alimentaires pour mettre de la nourriture sur la table et 42% ont contracté de nouvelles dettes afin de faire face à leurs dépenses quotidiennes. La fermeture du gouvernement la plus longue de tous les temps a mis en évidence ce simple fait : même les personnes ayant les emplois les plus sûrs sont à quelques semaines d'être financièrement vulnérables.

Le SB 455 est un moment important pour la MAF, mais il l'est encore plus pour le domaine de l'autonomisation financière. Son adoption nous permettra d'établir des normes élevées de comment concevoir et dispenser une éducation financière efficace.

MAF, comme de nombreux organismes à but non lucratif, fournit des produits et services financiers efficaces qui font la différence. Au cours de la dernière décennie, nous avons appris que le fait d'associer des produits sûrs et abordables à une éducation financière permet aux gens d'obtenir des résultats impressionnants dans leur vie financière. Lorsque les clients s'inscrivent à notre programme Lending Circles, ils ont accès à des cours gratuits d'éducation financière en ligne, et 45% des clients ayant obtenu un premier prêt regardent plus que le minimum requis. Les clients du programme Lending Circles sont ensuite en mesure d'améliorer leur cote de crédit de 168 points en moyenne, de rembourser des dettes coûteuses de $1000 et de rembourser leurs prêts à un taux de remboursement de 99,3%. Beaucoup de nos clients, comme Boni (lire son histoire ici), sont en mesure d'appliquer les concepts qu'ils apprennent en ligne - qu'il s'agisse du crédit ou de l'achat d'une maison - pour renforcer leur crédit et élargir leur accès au monde des services financiers.

En tant que leaders dans notre domaine, nous devons avoir une conversation honnête sur la façon dont nous engageons les communautés dans l'éducation et l'autonomisation financières.

Les produits et services financiers doivent être fournis efficacement afin d'avoir un impact transformationnel positif. Nous avons constaté que 91% des nouveaux clients de prêts MAF ont choisi de se renseigner sur un produit qu'ils avaient déjà. Cela indique que les gens ont envie d'en savoir plus sur les produits qu'ils utilisent et que l'éducation financière est un processus d'apprentissage tout au long de la vie. Les gens veulent savoir comment utiliser les produits à leur disposition afin d'améliorer leur bien-être financier et nous pouvons répondre à ce besoin en offrant des programmes d'éducation financière pertinents. Le SB 455 offrirait aux organisations à but non lucratif qui sont à l'avant-garde de la création de voies d'accès à l'autonomie financière la possibilité de construire un pouvoir collectif qui conduirait à un changement positif dans le fonctionnement de nos systèmes financiers.

Tout le monde, qu'il s'agisse des personnes incluses ou exclues des systèmes financiers classiques, a beaucoup à apprendre sur les produits et services financiers. La navigation dans des systèmes financiers complexes n'a rien d'intuitif. Nous devons réfléchir à la façon de dispenser une éducation financière efficace, de manière à motiver et à favoriser la croissance financière de toutes les communautés.

Le bien-être financier est important, pour nous et nos communautés. Le SB 455 donne la priorité à la santé financière des consommateurs en Californie.

Nous renforçons notre travail dans le domaine de l'autonomisation financière dans l'optique d'un changement systémique plus important. Le bien-être financier devrait être une réalité pour toutes les communautés, en particulier pour ceux qui sont souvent ignorés par les institutions financières classiques, et le SB 455 est un tremplin pour y parvenir. Nous sommes impatients de voir l'impact que le SB 455 aura sur les normes et le financement au niveau de l'État.

N'oubliez pas de suivre le CRG sur les médias sociaux pour de plus amples informations ! 

Contact presse :
Joanna Cortez Hernandez, MAF
(415) 373-6039
[email protected]

Publication de la déclaration d'accusation publique : Un obstacle à la mobilité ascendante des familles d'immigrants

La MAF a récemment soumis la déclaration ci-dessous contre la règle proposée sur les redevances publiques. Nous souhaitons vous encourager à faire entendre votre voix avant la clôture de la période de consultation publique le 10 décembre. La Coalition pour la protection des familles immigrées a conçu un site web pour les familles immigrées. portail de commentaires en ligne pour faciliter le processus de commentaires publics.

Mission Asset Fund (MAF) s'oppose fermement à la règle d'inculpation publique proposée en raison du préjudice irréversible qu'elle aura sur les familles immigrées dans tout le pays. la nation. En plus de dix ans, le MAF a soutenu des milliers de personnes, de familles et d'immigrants à faibles revenus. avoir accès à des produits de prêt sûrs et abordables. Bien que nous soyons basés à San Francisco, en Californie, nos programmes et services à but non lucratif ont un impact positif sur les communautés de toute l'Amérique.

En tant que prestataire de services directs, nous sommes déjà témoins de la peur que cette proposition de règle provoque dans la vie de nos clients, dont beaucoup sont des familles immigrées qui utilisent des programmes comme CalFresh pour les aider à garder de la nourriture sur la table. Rien que dans la région de la baie de San Francisco, qui comprend neuf comtés différents, on compte plus de 440 400 non-citoyens dans des familles qui participent à des programmes de prestations en espèces ou autres, actuellement pris en compte dans la détermination de la charge publique de la règle proposée. Le fait est que la règle proposée ne touchera pas uniquement les familles d'immigrants à faible revenu. Elle suscite déjà une peur généralisée parmi tous les immigrants, y compris leurs enfants citoyens américains.

Nous devrions consacrer tous nos efforts à maximiser la possibilité pour tous de s'épanouir dans notre pays, indépendamment de leur statut d'immigrant ou de leur situation financière. Au lieu de cela, cette proposition de règlement mettrait en place des normes peu rigoureuses pour déterminer les charges publiques. La CRG comprend l'importance de la sécurité financière et nous savons que les revenus et le rapport de solvabilité d'une personne ne suffisent pas à donner une image claire de l'ensemble de sa situation financière.. En fait, dans les 6 à 12 mois suivant le début de notre programme, près d'un cinquième des clients Lending Circles de la MAF sont en mesure d'échapper aux scores de crédit à risque. Cela montre simplement que de nombreux facteurs différents jouent un rôle dans la détermination d'un faible score de crédit et qu'il serait injuste de l'inclure comme facteur pour décider du statut d'immigration d'une personne.  

Le MAF reconnaît la résilience et l'ingéniosité dont font preuve tous les immigrants en Amérique pour surmonter les obstacles. Non seulement cette règle proposée est sans cœur et injuste, mais elle crée des obstacles à la mobilité ascendante des familles immigrées. Les changements proposés à la charge publique s'écartent de l'esprit fondateur de l'Amérique. Les immigrants sont et resteront toujours importants dans le tissu de nos communautés. Au lieu d'embrasser et de respecter les origines diverses de tous les immigrants, cette proposition de règle est une extension des politiques anti-immigrants au niveau fédéral qui perpétue une fausse image des immigrants.  

Comme beaucoup d'autres prestataires de services directs à but non lucratif, la MAF veut s'assurer que la promesse de notre pays se réalise pour tous, quelles que soient leurs origines ou leur situation financière. En tant que défenseurs de longue date, nous ne soutiendrons jamais une politique qui nuit davantage aux familles immigrées vulnérables en Amérique. En gardant à l'esprit le bien-être de nos communautés et le succès de notre nation, nous demandons instamment au ministère de la Sécurité intérieure de retirer les changements proposés à la règle de l'inculpation publique.

Par solidarité,

Mission Asset Fund (MAF)

L'accusation publique : Une attaque contre tous les immigrants

Il y a quelques semaines, le ministère de la sécurité intérieure (DHS) a annoncé une proposition de règlement qui modifiera la façon dont le gouvernement considère les immigrants qui ont utilisé ou sont susceptibles d'utiliser les prestations publiques. Cette proposition de règlement appliquerait des normes d'évaluation scandaleuses, comme l'utilisation du rapport et du score de crédit d'un immigrant pour déterminer s'il est ou risque d'être une "charge publique". Pour mettre cela en perspective, un score de crédit de 640 (un score FICO inférieur à la moyenne) pourrait faire la différence entre recevoir et ne pas recevoir une carte verte.

La règle proposée caractérise les valeurs toxiques de l'Amérique qui ne reconnaissent pas et ne respectent pas les contributions de tous les immigrants, quelle que soit leur situation financière.

Si elle est mise en œuvre, cette règle rendra difficile pour : 1) les immigrants qui sont actuellement hors des États-Unis et qui cherchent à obtenir l'autorisation d'y entrer pour recevoir un visa ; ou 2) les immigrants qui sont déjà aux États-Unis et qui demandent à devenir un résident permanent légal (ou titulaire d'une carte verte) par l'intermédiaire d'un membre de leur famille ou de leur employeur.

Au cœur de la règle proposée se trouve l'effort du gouvernement fédéral pour élargir la liste des programmes d'assistance publique. qui seront pris en compte lors de l'évaluation de l'éligibilité d'un immigrant à l'obtention du statut de réfugié. La politique actuelle en matière de frais publics ne prend en compte que l'assistance en espèces et les soins institutionnels à long terme financés par le gouvernement, mais la règle proposée l'élargirait pour inclure également les programmes clés de sécurité sociale suivants : Supplemental Nutrition Assistance Program (SNAP), Medicaid non urgent, Medicare Part D, et Section 8 housing vouchers.

Il s'agit d'une tactique délibérée et mesquine employée par l'administration pour nuire davantage aux familles immigrées vulnérables aux États-Unis.

Outre l'élargissement de la définition de l'accusation publique pour inclure des programmes d'assistance publique supplémentaires, la règle proposée établirait également des normes abrégées que les agents des services de citoyenneté et d'immigration des États-Unis (USCIS) doivent prendre en compte lorsqu'ils déterminent l'accusation publique.

Dans la règle proposée, le gouvernement fédéral définit un nouveau seuil de revenu du ménage qui favorise fortement les immigrants dont le revenu du ménage est supérieur à 250 % du seuil de pauvreté fédéral (ce qui, pour une famille de quatre personnes, représente plus de $62 000 par an). La règle proposée obligerait également les immigrants à divulguer leur historique et leur score de crédit comme facteur pondéré de leur situation financière. L'expansion des programmes d'aide publique et l'élargissement du champ d'application de facteurs tels que la situation financière pénaliseraient les familles immigrées non citoyennes pour leur manque d'"autosuffisance" ou, en d'autres termes, pour leur faible revenu.

Le message sous-jacent adressé aux familles d'immigrants est ce qu'il y a de plus inquiétant : choisir entre recevoir une aide publique essentielle pour votre santé et votre bien-être et ceux de votre famille ou sécuriser votre futur statut d'immigrant aux États-Unis.

C'est un dilemme cruel et injuste à imposer aux familles immigrées à faible revenu. Mais le fait est que cette règle proposée ne touchera pas uniquement les familles immigrées à faible revenu. Elle suscite déjà une crainte généralisée parmi tous les immigrants - y compris leurs enfants citoyens américains.

En tant qu'organisme à but non lucratif qui soutient les immigrants, la MAF comprend l'importance de la sécurité financière et de l'accès à des produits de prêt sûrs et abordables. Nous reconnaissons la résilience et l'ingéniosité dont font preuve tous les immigrants aux États-Unis pour surmonter les obstacles financiers. Non seulement cette règle proposée est sans cœur et injuste, mais elle crée des obstacles à la mobilité ascendante pour les familles à faible revenu et immigrées. Elle est conçue pour priver ces familles d'une chance de s'épanouir.

Après avoir aidé pendant plus de dix ans des milliers de personnes, de familles et d'immigrants à faible revenu à établir leur crédit, nous savons que le revenu et le rapport de crédit d'une personne ne donnent pas à eux seuls une image claire de l'ensemble de sa situation financière.

La MAF, comme de nombreux autres prestataires de services directs à but non lucratif, sera témoin du préjudice que la règle proposée par le DHS concernant l'accusation publique causera aux familles immigrées. Cette règle proposée est une attaque inhumaine et punitive qui détruira la santé et le bien-être des familles immigrées vulnérables à travers la nation.

Mercredi dernier, le DHS a récemment publié sa proposition de règle dans le Federal Register, un acte qui marque le début d'une période de commentaires publics de 60 jours qui se terminera le lundi 10 décembre. C'est pendant cette période de 60 jours de commentaires publics que notre action contre la charge publique compte plus que jamais. 

Le combat est loin d'être terminé et il est temps d'agir !

La CRG s'engage à défendre les intérêts de nos communautés d'immigrants et à s'opposer à cette proposition de règle répressive. Que vous décidiez d'utiliser votre voix pendant la période de commentaires du public ou si vous souhaitez en savoir plus sur notre action en faveur des immigrantsNous vous encourageons tous à vous tenir à nos côtés en tant qu'alliés au service d'un traitement juste et équitable de toutes les communautés d'immigrants.

MISSION ASSET FUND EST UNE ORGANISATION 501C3

Copyright © 2021 Mission Asset Fund. Tous les droits sont réservés.

French