Auteur/autrice : Kelsea McDonough

Rencontrez le conseil consultatif d'Adelante


Ce groupe de défenseurs passionnés du MAF collecte des fonds et des amis pour la justice.

À la fin de l'année 2016, un groupe passionnant s'est formé au sein de la CRG : les Conseil consultatif d'Adelante (AAC) est le tout premier comité de la MAF qui se consacre exclusivement à l'exploitation des meilleures ressources en matière de collecte de fonds et de marketing afin d'obtenir un soutien pour les programmes de la MAF et, plus important encore, de sensibiliser aux problèmes auxquels sont confrontés les personnes vivant dans l'ombre financière.

Les sept membres du CAA sont des professionnels passionnés de la région de Bay Area, chacun d'entre eux apportant un ensemble unique de compétences et d'expertise. Ils sont unis par leur conviction commune que chacun mérite une chance équitable d'accéder à la liberté financière. Les membres du CAA collaborent avec l'équipe de la MAF pour soutenir les initiatives de collecte de fonds, fournir des conseils stratégiques et servir d'ambassadeurs pour le travail et la mission de la MAF.

Veuillez vous joindre à nous pour accueillir le Conseil consultatif d'Adelante dans la famille MAF ! Si vous êtes intéressé à devenir membre du CAA, veuillez contacter [email protected]. Nous serions ravis de vous entendre.

Lisez la suite pour faire connaissance avec quelques-uns de ces nouveaux ambassadeurs de la MAF et apprendre pourquoi ils ont rejoint la CAA.

Sally Rothman - Directrice des opérations chez Wanelo

"J'ai rejoint la MAF parce que je crois que tout le monde mérite des opportunités financières égales. Certaines communautés, notamment les familles à faible revenu et les familles immigrées, sont actuellement exclues du marché financier. Le travail que fait la MAF est crucial pour créer des opportunités et un terrain de jeu égal pour tous."

Jessica Leggett - PDG de Seven & Gold LLC

"J'espère contribuer à faire connaître l'incroyable travail de la MAF et à accroître le nombre de nos supporters afin que nous puissions étendre et approfondir notre impact."

Cyana Chilton, analyste des placements en actions chez Capital Group

"J'ai adhéré parce que je suis inspiré par le travail de la MAF et que j'aimerais participer à rendre notre système financier plus inclusif."

Peter Meredith - Consultant en marketing et collecte de fonds

"Je crois que l'innovation est essentielle pour créer un monde plus juste. Je suis impatient d'aider la MAF à construire sa base de soutien afin qu'elle puisse étendre son travail de pionnier."

Dave Krimm - Président de Noe Valley Advisors

"J'ai rejoint la MAF parce que je suis passionnée par l'impact positif que les microcrédits peuvent avoir sur les familles et les personnes à faibles et moyens revenus, en particulier dans les communautés d'immigrés. J'ai rejoint le CAA pour aider à élargir et à renforcer la portée de la MAF auprès des donateurs individuels, et à façonner nos communications à un moment où les communautés à faibles revenus et d'immigrants sont soumises à une pression extraordinaire. Aujourd'hui plus que jamais, les services financiers de la MAF peuvent être une ressource essentielle".

Un grand merci à tous les membres de notre conseil consultatif Adelante. Nous remercions tout particulièrement Sally Rothman pour sa contribution au contenu de cet article.

Pleins feux sur les champions : Voici Gaby Zamudio


Elle est un développeur d'interface utilisateur bilingue et une pro du ping-pong qui se passionne pour l'utilisation des technologies à des fins utiles.

Gaby Zamudio est un développeur bilingue spécialisé dans l'interface utilisateur. C'est une personne positive et sociable, toujours à la recherche d'opportunités pour mettre ses compétences techniques au service d'associations locales à but non lucratif. Gaby est la cofondatrice de Meraki Creative, une communauté pour les femmes entrepreneurs et ancienne développeuse chez Thoughtworks. Depuis 2016, elle est membre du Conseil consultatif sur la technologie (TAC) de la MAF, un groupe de professionnels issus d'entreprises technologiques de premier plan de la région de la baie qui fournissent un leadership, des avis et des conseils pour aider la MAF à utiliser la technologie afin de répondre au mieux aux besoins financiers des consommateurs à faible revenu.

Nous avons eu l'occasion de nous asseoir avec Gaby et d'en savoir plus sur ce qui la pousse à soutenir la MAF.

CRG : Parlez-nous de vous. Hobbies, intérêts, passions ?

GZ : J'ai une formation de développeur et de concepteur d'interface utilisateur et j'adore trouver des moyens créatifs d'afficher des données et des informations. J'ai récemment eu l'occasion de servir d'assistant pédagogique dans un cours de développement frontal à General Assembly, ici à San Francisco.

Un fait amusant que la plupart des gens ignorent à mon sujet est que j'ai joué au tennis de table (alias ping-pong) dans mon enfance et que j'ai eu la chance de représenter ma région lors de compétitions. J'étais généralement la seule femme à participer, ce qui m'a préparée au secteur des technologies, où je vis souvent une expérience similaire.

MAF : Quelles sont les questions qui vous poussent à agir ?

GZ : Tout d'abord, la justice sociale a toujours été importante pour moi. J'ai grandi pendant une période de conflit interne au Pérou, où il y avait deux puissants partis terroristes, c'était donc une période dangereuse. De nombreuses personnes ont disparu. Ma mère travaillait pour une organisation de défense des droits de l'homme et mon père était sociologue et activiste. Ma mère s'investissait énormément dans son travail. Enfant, je me souviens avoir souhaité la voir davantage, puis avoir ouvert mon cœur pour réaliser que d'autres personnes avaient peut-être plus besoin d'elle que moi. Je me sentais en conflit parce que, contrairement à beaucoup d'autres, j'avais de la nourriture et un endroit sûr pour dormir. Mais j'aurais très facilement pu être à leur place. Cette expérience a façonné mon engagement à créer un monde plus juste socialement et économiquement.

Deuxièmement, je me soucie profondément des droits des immigrants. J'ai quitté le Pérou pour m'installer aux États-Unis à l'âge de 19 ans, et je peux donc comprendre l'expérience des immigrants dans ce pays.

Enfin, je suis passionné par l'environnement. Ayant grandi dans une ville minière, j'ai vu comment ces industries contaminent nos communautés. Si nous ne protégeons pas notre environnement, nous ne pourrons pas progresser sur d'autres questions comme la justice sociale et l'éducation.

MAF : Qu'est-ce qui vous a poussé à vous engager dans le projet MAF ?

GZ : J'ai entendu parler de la MAF pour la première fois par un ami qui avait participé à un cercle de prêt, et j'ai immédiatement reconnu cette pratique. Au Pérou, de nombreuses personnes participent à des panderos pour économiser de l'argent en vue de gros achats tout en étant responsables devant un groupe. J'aime la façon dont la MAF associe la pratique de l'épargne en groupe au développement du crédit et à l'éducation financière.

Lorsque j'ai déménagé seule aux États-Unis, le système financier était totalement nouveau pour moi. Je ne savais pas ce qu'était le crédit.

Lorsque j'ai commencé l'université, il était difficile de s'y retrouver dans le processus des prêts étudiants. J'aurais pu facilement contracter plus de prêts que nécessaire et me mettre dans un trou dont je ne pouvais pas me sortir. Heureusement, cela ne s'est pas produit. Mais mon expérience m'a appris que tout le monde - et pas seulement les immigrants - peut bénéficier de plus d'informations et d'outils pour s'y retrouver dans le système financier.

Quelques années après avoir entendu parler de la CRG, un ami m'a suggéré de me renseigner sur le nouveau Conseil consultatif sur la technologie (CCT) de la CRG. Les organisations à but non lucratif ne disposent généralement pas des mêmes ressources technologiques que les entreprises à but lucratif, et je suis honoré d'utiliser mon expertise technique pour renforcer les capacités technologiques du CRG et contribuer à créer un impact plus important.

CRG : Pourquoi investissez-vous votre temps et vos compétences dans le travail que nous faisons ensemble ?

GZ : Pour moi, il s'agit de donner du pouvoir aux gens. Lors de la première réunion du TAC, j'ai eu la chance de rencontrer Luis, qui possède maintenant D'maize, un restaurant salvadorien à San Francisco. Un prêt du MAF lui a permis, ainsi qu'à sa femme, de se constituer un dossier de crédit et d'accéder à des prêts plus importants pour développer leur entreprise. Ils ont fini par embaucher du personnel issu de leur communauté, et maintenant ils rendent la pareille en offrant un service de traiteur pour les événements de leur fils.

J'espère être un granito de arena (grain de sable) soutenant cet étonnant effet d'ondulation.

MAF : Qu'attendez-vous de notre travail ensemble dans les prochains mois ?

GZ : J'ai hâte de soutenir le développement de l'application Lending Circles et de voir la version finale lorsqu'elle sera prête. Je suis fier d'avoir contribué à la conception de cette application unique en son genre. J'espère que l'équipe du CRG est tout aussi fière ! Je suis également impatient de réfléchir à ce que nous avons appris de ce processus alors que nous allons de l'avant avec d'autres produits technologiques.

Les professionnels des technologies financières et les défenseurs des consommateurs


Rencontrez les quatre nouveaux membres passionnés du conseil d'administration de la MAF : Alex, Cara, Lissa et Sagar.

La CRG est ravie d'accueillir quatre nouveaux membres au sein de son conseil d'administration ! Ils apportent une riche expérience en droit, en technologie financière, en défense des consommateurs et en affaires. Lisez la suite pour en savoir plus sur ces leaders inspirants et sur ce qui motive leur travail.

Rencontre avec Alexandra

Avant de rejoindre son cabinet actuel en tant qu'associée en charge des services financiers et responsable de l'équipe FinTech, Alexandra a travaillé en tant que conseiller principal au sein de l'Office of Law and Policy du CFPB.

Alexandra a découvert le pouvoir des pratiques de prêt informelles dès son plus jeune âge, alors qu'elle grandissait à Monterrey, au Mexique.

Sa grand-mère, une propriétaire, avait l'habitude d'organiser tandas pour aider les locataires à payer leur loyer et leurs autres dépenses.

Alexandra se souvient d'avoir vu de ses propres yeux comment la capitale de l'Union européenne, l'Union européenne et l'Union européenne... tandas a aidé des personnes à couvrir des factures médicales, des réparations de voiture et d'autres dépenses imprévues. Elle est impatiente d'apporter sa formation juridique, son expérience en matière de protection des consommateurs et son profond attachement personnel au prêt équitable à son rôle au sein de la MAF.

Rencontrez Cara

En tant que juriste d'entreprise pour Dropbox, Cara apporte à son rôle de membre du conseil d'administration une expérience précieuse dans les domaines juridique, financier et technologique. Avant Dropbox, elle a occupé le poste de vice-présidente et conseillère juridique chez BlackRock, où elle s'est spécialisée dans les véhicules d'investissement alternatifs et a fourni des conseils sur les questions juridiques, réglementaires et générales relatives aux entreprises.

Cara a su tirer parti de ses compétences et de son expertise dans l'intérêt de la justice.

Depuis qu'elle est devenue avocate, elle a fourni pro bono des services juridiques en matière d'immigration à un grand nombre des mêmes communautés qui font partie du réseau Lending Circles de MAF.

Lorsqu'on lui a demandé ce qui l'avait attirée vers la MAF, elle a répondu : "Ce que je vois dans la MAF m'enthousiasme profondément : une organisation qui a déjà trouvé un moyen durable, élégant et efficace de favoriser l'inclusion financière des communautés qui en ont le plus besoin."

Rencontrez Lissa

Avec 12 riches années d'expérience en tant que consultant en gestion chez McKinsey, Lissa se passionne pour tout ce qui concerne les équipes : cultiver et retenir les talents, s'adapter au changement et créer une culture utile. En tant que co-directrice d'OrgSolutions de McKinsey, elle fournit aux clients une technologie de conception innovante et des analyses avancées pour les aider à prendre les meilleures décisions pour leurs organisations.

Lissa explique qu'elle se consacre depuis longtemps à la lutte contre les inégalités de revenus et de patrimoine à la racine.

Au cours de l'année écoulée, elle s'est trouvée de plus en plus passionnée par la défense de l'idée d'une Amérique inclusive.

Elle voit un grand potentiel dans le modèle Lending Circles du MAF, qu'elle décrit comme "à la fois puissant et puissamment simple".

Rencontrer Sagar

Un professionnel chevronné de la technologie et de la finance, passionné par la justice sociale, Sagar dirige actuellement la stratégie et les opérations chez Salesforce. En plus de ses connaissances techniques, il apporte une expérience précieuse en tant qu'ancien membre du conseil d'administration de Big Brothers Big Sisters à Chicago.

Sa passion pour l'inclusion financière découle de l'histoire de l'immigration de sa famille.

Lorsque ses parents sont arrivés de l'Inde aux États-Unis, ils avaient peu d'économies et aucun antécédent de crédit, et ils avaient du mal à joindre les deux bouts.

C'est grâce à l'aide généreuse des amis de la famille qu'ils ont pu se remettre sur pied et commencer à se construire un avenir. Sagar sait qu'un réseau social solide peut faire ou défaire la capacité d'une personne à s'épanouir, et il voit son rôle au sein de la MAF comme une opportunité de construire ce réseau pour les autres.

Nous sommes ravis d'accueillir Alexandra, Cara, Lissa et Sagar au sein du conseil d'administration de la MAF !

Nous leur sommes reconnaissants d'avoir prêté leurs compétences et leurs talents pour nous aider à passer à l'étape suivante de notre travail. ¡Adelante !

Pleins feux sur les champions : Jessica Leggett


C'est une donatrice et membre du conseil d'administration de la MAF qui apporte passion et créativité à tout ce qu'elle fait.

Suivez notre série Champion Spotlight, dans laquelle nous vous présentons nos grands investisseurs sociaux et rendons hommage à leurs actions visant à soutenir l'autonomisation financière par le biais du renforcement du crédit.

Faites la connaissance de Jessica Leggett, une investisseuse et une entrepreneuse compétente et expérimentée. Originaire du Texas, Jessica a passé 15 ans à investir dans l'immobilier commercial à New York, tout en soutenant plusieurs organisations éducatives destinées aux jeunes pendant son temps libre. Lorsqu'elle s'est installée avec sa famille dans la région de la baie de San Francisco il y a deux ans, elle a combiné sa passion pour le service et ses aspirations professionnelles en fondant Seven + Gold LLC, une plateforme d'investissement axée sur la mission qui fournit des capitaux et des services de conseil stratégique aux entreprises en phase de démarrage.

Donatrice dévouée, Jessica a rejoint le conseil d'administration de la MAF à l'été 2016. Elle est également coprésidente du conseil consultatif Adelante de la MAF, un groupe d'innovateurs de la région de la baie qui aident à obtenir un soutien financier et à sensibiliser la MAF.

Nous avons eu la chance de nous asseoir avec Jessica pour discuter de son parcours professionnel et de ce qui la motive à faire le travail qu'elle fait.

CRG : Parlez-nous de vous. Hobbies, intérêts, passions ?

JL : Le soutien de l'impact social est une pierre angulaire pour ma famille, qu'il s'agisse de faire du bénévolat dans la classe préscolaire de mon fils, de servir des repas aux personnes dans le besoin ou d'investir dans des entreprises axées sur leur mission. En me concentrant sur l'innovation sociale, mon objectif est de laisser un héritage positif à mes enfants et aux générations futures. J'éprouve également une grande satisfaction à l'égard des arts créatifs et du design sous toutes ses formes, qu'il s'agisse d'activités personnelles comme la poterie, de l'aménagement de la maison ou même de l'appréciation de beaux espaces comme mon café local ! J'aime aussi être à l'extérieur et surtout près de l'eau, alors j'aime faire des randonnées, pêcher à la mouche et faire du bateau. L'énergie et le rythme de la ville m'ont vraiment aidé à apprécier le contraste et l'importance des activités de plein air.

MAF : Quelles sont les questions qui vous poussent à agir ?

JL : Pour moi, tout se résume à créer des opportunités pour tous. Je veux aider à résoudre les problèmes systémiques qui créent des désavantages pour certaines communautés. Dans ce contexte, je me suis concentré sur quelques grandes questions. Premièrement, l'inclusion économique : s'assurer que tout le monde a accès à des opportunités pour vivre une bonne vie et à un filet de sécurité pour les inévitables bosses sur la route. Deuxièmement, l'éducation : s'assurer que chaque enfant a accès à des programmes adaptés à son âge et à des environnements d'apprentissage dotés de ressources appropriées. De nombreuses zones au sein de nos communautés ont des ressources très limitées, ce qui désavantage les enfants. Troisièmement, l'environnement : minimiser notre impact sur les ressources naturelles et identifier les moyens de prendre des responsabilités et de rendre des comptes pour améliorer notre monde.

MAF : Qu'est-ce qui vous a poussé à vous engager dans le projet MAF ?

JL : Peu après le déménagement de ma famille à San Francisco, j'ai discuté avec l'équipe de direction de la CRG lors d'un événement de jumelage de conseil d'administration de la communauté Tipping Point. L'un de mes objectifs était de rejoindre le conseil d'administration d'une organisation de petite taille mais à fort impact, ayant le potentiel de se développer et de servir des clients dans tout le pays. J'ai été vraiment attirée par l'accent mis par l'organisation sur la création d'un changement à l'échelle du système avec une grande évolutivité. J'ai été attiré par la portée nationale et l'approche évolutive de MAF, et j'ai apprécié le professionnalisme du personnel de MAF et l'approche axée sur les données pour créer un impact social. Rejoindre le conseil d'administration était un choix parfait !

CRG : Qu'attendez-vous de votre travail avec le CRG dans les prochains mois ?

JL : Je suis impatient de voir comment la MAF continue à répondre aux besoins en constante évolution de ses membres, comme le développement de produits innovants pour répondre à la crise actuelle de la communauté immigrée.

J'ai hâte de voir la MAF continuer à défier le statu quo et à créer un impact plus large et plus profond. Je suis vraiment fière de faire partie de cette formidable organisation.

MISSION ASSET FUND EST UNE ORGANISATION 501C3

Copyright © 2022 Mission Asset Fund. Tous les droits sont réservés.

French